Nous contacter
Retour à la liste

Les principaux courants de l’architecture contemporaine

Les principaux courants de l’architecture contemporaine

Aux contours moins précis que les courants architecturaux qui la précédent, l’architecture contemporaine propose une mosaïque de styles. Les spécialistes Michaël Zingraf Real Estate vous présentent ses principaux courants qui ont tous pour point commun de se démarquer de l’art moderne.

Qu’est-ce que l’architecture contemporaine ?

À l’inverse de l’architecture moderne, l’architecture contemporaine n’est souvent pas considérée comme un véritable courant architectural. Le terme englobe plutôt un ensemble des courants souhaitant rompre avec le style moderne à partir de la seconde moitié du XXe siècle.

L’architecture contemporaine ne correspond donc pas à une période précise : elle apparaît dans les années 1960-1970 au moment où certains architectes remettent en cause le modernisme et se développe toujours de nos jours.

Ainsi, plusieurs bâtiments des années 1960 peuvent être qualifiés de contemporains même s’ils n’ont pas été construits à notre époque. Inversement, si l’architecture contemporaine définit des œuvres du temps présent, cela ne signifie pas que toutes les constructions actuelles soient de style contemporain (seules celles qui se démarquent du modernisme peuvent y prétendre).

Quels sont les principaux courants contemporains ?

Le courant postmoderne

Notamment impulsé par les architectes Robert Venturi et Aldo Rossi, le postmodernisme se développe à partir des années 1970 en Europe et aux États-Unis. S’opposant au style international, il privilégie les formes courbées, les éléments décoratifs, l’asymétrie, les couleurs vives, l’humour, l’ironie et les références aux styles du passé (rococo, classicisme, néoclassique). Les bâtiments postmodernes arborent des formes originales et leurs éléments contradictoires forment un ensemble détonnant.

L’architecture écologique ou durable

Ce courant qualifie toutes les constructions qui adoptent une architecture respectueuse de l’environnement et de l’écologie. L’architecture écologique présente donc une multitude de facettes et varie selon le relief, le climat, la culture locale, les ressources naturelles et régionales. Dans tous les cas, il s’agit d’un courant qui :

  • Utilise des matériaux naturels et respectueux de l’environnement
  • Oriente la construction de façon à favoriser les économies d’énergie
  • Privilégie les méthodes d’apports énergétiques
  • Développe un cadre de vie écologique et responsable.

 

L’architecture high-tech

Le courant high-tech apparaît au même moment que le postmodernisme. Les architectes qui le développent se tournent alors vers les technologies contemporaines comme sources d’images, de formes et de structures. Pour construire les bâtiments (immeubles, musées, usines, logements, bureaux), l’architecture high-tech incorpore des éléments industriels hautement technologiques. Ses caractéristiques principales sont :

  • La glorification des éléments techniques
  • La présentation ostentatoire des composants fonctionnels
  • L’utilisation d’éléments préfabriqués
  • L’usage du verre pour concevoir les murs et de l’acier pour les structures

 

Le déconstructivisme

L’architecture déconstructiviste se développe à partir des années 1990. Nommé ainsi en référence au mouvement littéraire de la Déconstruction, ce courant privilégie avant tout l’absence d’harmonie, de continuité et de symétrie afin de s’opposer fortement à toutes formes de traditions architecturales. Comme le postmodernisme, le déconstructivisme rejette l’architecture moderne mais assume pleinement la rupture avec l’histoire, la société ou les techniques précédentes. Les bâtiments de ce style arborent donc des formes fascinantes qui sortent de l’ordinaire.

L’architecture néo-traditionnelle

L’architecture néo-traditionnelle ou revivaliste reprend les codes des constructions traditionnelles et les associe avec des techniques modernes sans en modifier l’aspect visuel (contrairement au nouvel urbanisme). Proche du mouvement régionaliste, elle comprend plusieurs courants en son sein : néo-haussmannien, néo-gothique, néo-mauresque, néo-normand.

Les agences Michaël Zingraf Real Estate vous accompagnent dans votre projet d’achat de maisons contemporaines luxueuses. Retrouvez nos offres en ligne et faites appel au savoir-faire de nos professionnels pour trouver un bien rare et prestigieux.

 

L'auteur de l'article

Michaël Zingraf Christie's International Real Estate / Marine SCHMITT

Maud CANEVET

Chargée de Marketing & Communication

Michaël Zingraf Christie's International Real Estate

m.canevet@michaelzingraf.com