Nous contacter
Retour à la liste

Architecture haussmannienne : le charme à la parisienne

Architecture haussmannienne : le charme à la parisienne

Au XIXème siècle, l’architecture haussmannienne redessine avec élégance l’espace de Paris. Devenu indissociable de l’immobilier parisien, ce style architectural fait aujourd’hui rêver tous les amateurs de biens prestigieux en quête d’authenticité et de cachet d’époque.

Qu’est-ce que le style haussmannien ?

L’architecture haussmannienne apparaît à l’époque du Second Empire quand Napoléon III souhaite transformer Paris : le centre, qui a gardé les traces de l’époque médiévale, possède des bâtiments trop imposants pour faire passer la lumière, tandis que les rues, étroites et souvent insalubres, ne facilitent pas la circulation.

Napoléon III choisit le baron Haussmann pour mener un véritable plan d’urbanisation. Nommé Préfet de la Seine, Haussmann va modifier l’espace urbain à travers la construction de 40 000 immeubles.

Aujourd’hui, ces immeubles haussmanniens représentent 60% du parc immobilier de la ville lumière. Si le style a inspiré de nombreuses villes françaises et européennes, il reste emblématique d’un certain charme parisien qui séduit plus que jamais les amoureux des belles choses.

Quelles sont les caractéristiques de l’architecture haussmannienne ?

Le style haussmannien se distingue par plusieurs caractéristiques. La façade extérieure est sans doute l’un des éléments les plus représentatifs de son esthétisme. Construite en pierre de taille, elle forme un seul et même ensemble architectural cohérent : ses lignes sont similaires et font la même hauteur, ne dépassant jamais 6 étages. Aux 2ème et 5ème étages, les lignes des balcons apportent quant à elles un effet filant du plus bel effet.

Plusieurs autres éléments caractérisent l’architecture haussmannienne :

  • Le rez-de-chaussée et l’entresol étaient réservés aux commerces. La configuration est restée la même aujourd’hui, sauf dans les immeubles haussmanniens de grande bourgeoisie, où de superbes lofts ont parfois été aménagés.
  • Le deuxième étage possède les plafonds les plus hauts de l’immeuble, un balcon et des encadrements de fenêtres très distingués. Cet étage revenait aux bourgeois et aux nobles (l’ascenseur n’existant pas encore).
  • Les troisième et quatrième étages sont plus classiques, avec des hauteurs de plafond moins importantes. Depuis l’arrivée de l’ascenseur, ils sont toutefois devenus prisés, et des balcons individuels sont parfois apparus à la suite de la période haussmannienne.
  • Le cinquième étage possède un balcon filant. La hauteur de plafond est encore moins importante et les décorations plus sobres. En raison de la vue dégagée qu’il peut offrir, cet étage est actuellement le plus recherché.
  • Le dernier étage, qui servait de combles et d’appartements de service pour le personnel, propose aujourd’hui des « chambres de bonnes » souvent revisitées dans un style bohème chic très demandé (fenêtre sur toits, recoin de charme, poutre apparente…).

L’intérieur haussmannien, symbole de l’élégance parisienne

L’architecture haussmannienne se distingue par des intérieurs raffinés. Les matériaux nobles et les décorations y sont à l’honneur, dont les fameuses moulures en bois ou en plâtre.

L’intérieur haussmannien propose des sols en parquet massif, en chevrons ou, parfois, en tomettes (carreaux de terre cuite). Les cheminées, qu’elles soient en marbre ou prussiennes, font aussi partie intégrante du style.

Les appartements haussmanniens sont également célèbres pour leur large entrée qui distribue les pièces en enfilade. Les pièces principales, très vastes et pourvues de grandes fenêtres, apportent une parfaite luminosité, tandis que le logement comprend de belles menuiseries intérieures (bibliothèques, placards, étagères intégrées).

Spécialistes de l’immobilier de luxe à Paris, les équipes Michaël Zingraf Real Estate vous proposent des appartements haussmanniens de prestige dans la capitale parisienne. Retrouvez toutes nos offres en ligne.

 

L'auteur de l'article

Michaël Zingraf Christie's International Real Estate / Marine SCHMITT

Maud CANEVET

Chargée de Marketing & Communication

Michaël Zingraf Christie's International Real Estate

m.canevet@michaelzingraf.com